lundi 29 septembre 2008

Pedro Kouyate's Mandinka transe acoustique

Jeudi 2 octobre 
Pedro Kouyate et le mandinka transe acoustique 
jouent  
au studio de l'hermitage

vendredi 26 septembre 2008

Qi


Des amapiens tentent de maintenir
une agriculture paysanne en île de France
les obstacles sont nombreux
kung fu !

Faire du vieux avec du vieux

Glen Anthony Henry "relax & love"

Entre les millimétrages de James Brown
et les errances de Donny Hathaway
Glen Anthony Henry a refusé de choisir

Dans cette grande quinzaine commerciale de revival soul sixties
il est avec Amy Winehouse un des rares 
à ne pas faire du vieux avec du vieux 


Dans la série "fermes les yeux et dis moi en quelle année cela a été enregistré ?" voici James Hunter 

jeudi 25 septembre 2008

mardi 23 septembre 2008

Khalifa / Sly & Robbie

Khalifa "Khalifa"

A la Bellevilloise
le 4 du mois d'octobre
 Khalifa  vient se poser 
sur le tapis rouge 
des riddims du label taxi




vendredi 19 septembre 2008

Jazz is not dead / Altiplano


Magic Malic / Minino Garay / Jaime Torres "altiplano"



c'est la fin de l'été
nous prenons de l'altitude

mardi 16 septembre 2008

La galaxie écolo

l'édito politique du mardi 16 septembre 2008 par Thomas Legrand sur France inter

La galaxie écolo


En France, le pôle écologiste est en train de naître.

Il se passe en ce moment chez les verts exactement l’inverse de ce qui se passe au PS et, il faut bien l’avouer, exactement l’inverse de ce qui se passe d’habitude chez les verts depuis des années, puisque dans le mouvement écologiste français, l’amateurisme politique disputait le pointillisme idéologique. Aujourd'hui, la galaxie écologiste est en train de se réunir avec les élections européennes comme horizon. Daniel Cohn-Bendit revient avec son charisme un peu foutraque mais aussi avec cette capacité à agréger des écologistes séparés depuis longtemps : l’alter mondialiste José Bové, le médiatique Nicolas Hulot, des responsables de Greenpeace et même l’austère Eva Joly qui travaille depuis plusieurs années sur les questions d’aide au développement. Ce ne serait qu’une affiche étoilée de plus s’il n’y avait pas en même temps l’amorce d’une réflexion de fond.

Ces derniers temps, beaucoup d’idées écologistes ont été reprises, notamment par le gouvernement.

Mais les responsables écologistes, les responsables d’associations, qu’ils aient participé au Grenelle de l’environnement ou qu’ils l’aient boudé, ont évolué ces derniers mois. D’abord, avant le Grenelle et avant que les principaux candidats à l’élection présidentielle ne défilent devant Nicolas Hulot pour se faire apposer une pastille verte sur le front ; les écologistes étaient considérés comme de doux rêveurs ou des gauchistes mal dégrossis. Les différents ministres verts qui se sont succédés sur le pauvre marocain rabattable de l’environnement se bagarraient avec leur maigre budget. Aujourd’hui, la cause environnementale –c’est vrai - est reconnue par tous. Le ministre de l’environnement est le seul ministre d’Etat, mais le terme "développement durable" est tellement galvaudé qu’il désigne même l’action de prendre un Vélib’ ou de fermer le robinet quand on se lave les dents.

Il se trouve que devant ce qui peut apparaître comme leur victoire idéologique, les écologistes sont nombreux à penser que l’urgence environnementale n’est pas réellement prise en compte. Nicolas Hulot, qui est très silencieux en ce moment, laisse parler ses amis. Ces derniers - comme Jean-Paul Besset - se sont rapprochés des verts et de Daniel Cohn-Bendit. Nicolas Hulot rejoint ceux qui estiment que la régulation écologique se heurte au laisser-faire du marcher. Celui qui voulait convaincre les libéraux de promouvoir une croissance dite soutenable met maintenant -dit un de ses proches- : « de plus en plus en avant l’incompatibilité entre les mesures nécessaires à l’écologie et le libéralisme ».

Est-ce cette évolution marque un virage à gauche du mouvement écologiste ?

Ce serait trop simple de le qualifier ainsi. Ils constatent simplement la limite du concept de croissance soutenable. Le projet de plate forme du pôle écologiste, qui est en train de naître s’oppose à « l’organisation productiviste, libérale, consumériste portée par l’idéologie de la croissance ». Donc, la notion de croissance soutenable est caduque. Les écologistes se rapprochent des théories établies dans les années 70 par l’économiste Nicholas Georgescu-Rogen, développées aujourd’hui par Serge Latouche. L’idée c’est que la croissance, qui a longtemps permis l’enrichissement et la répartition est maintenant plus un problème qu’une solution, surtout qu’elle se heurtera bientôt à la raréfaction des matières fossiles. Alors c’est vrai que ce concept séduit plus facilement des électeurs de gauche que de droite puisqu’il implique une certaine régulation par l’Etat. Mais, en même temps, il parait incompatible avec le programme des socialistes qui se donne toujours comme but la redistribution de richesses produites dans le cadre du marché et d’une croissance maximum. Bref, nous sommes à la veille, à gauche d’un débat de fond qui n’a eu d’équivalent que celui entre communistes et sociaux démocrates après guerre.

__._,_.___

Eva Joly rejoint le rassemblement des écologistes 

Jazz is not dead / Flowers for a lady

Charles Mingus "Mingus moves"

samedi 13 septembre 2008

vendredi 12 septembre 2008

mercredi 10 septembre 2008

Jazz is not dead / Some skunk funk

Brecker Brothers "Brecker brothers"

mardi 9 septembre 2008

Jazz is not dead / Watermelon man

Herbie hancock "Head hunters"

Le président du Groupe Intergouvernemental d'Expert sur le Climat (GIEC), Rajandra Pachauri estime que le changement d'alimentation serait un pas important dans le combat contre le changement climatique.
"Au début, renoncez à manger de la viande un jour par semaine, et ensuite cessez graduellement votre consommation,".
ital is vital !

lundi 8 septembre 2008

Jazz is not dead / Gibraltar

Weather report " i sing the body electric"


Après les gouvernements Marocain et tunisien
c'est au tour de celui d'Algérie d'approuver
un projet de loi qui prévoit de 
punir de six mois de prison
toutes sorties illégales de son territoire.
les pressions exercées par l'union européenne 
sur les pays africains 
nous font glisser de 
l'immigration clandestine à 
l'émigration clandestine

samedi 6 septembre 2008

Jazz is not dead / No, no it may be


Michel Portal unit "chateauvallon 23 aout 1972"

 

Musiciens toujours prêts à en découdre
musiques à ne pas recoudre

jeudi 4 septembre 2008

Jazz is not dead / Adatott




Akosh S. unit "lenne"
Avertissement !
Le portait de l'un des plus ardents défenseurs de 
l'automobile 
apparaît en début de film
ces images peuvent choquer 
 les plus jeunes d'entre-nous  


mercredi 3 septembre 2008

Europe écologie 2


Yannick Jadot 
président de l'alliance pour la planète 
a démissionné de son poste de directeur de campagne de Greenpeace France 
pour rejoindre la liste  de rassemblement des écologistes 
menée par Dany Cohn Bendit.

jazz is not dead / Protest

Max roach's freedom suite 'we insist!"


Le 3 septembre 2005
la préfecture de police de Paris expulsait les habitants des 4 et 4 bis rue de la fraternité
En montant un campement dans le parc de la butte rouge
Ils ont créé un rapport de force suffisant pour obtenir le relogement de tous

Parfois on s'appelle, parfois on se croise
aujourd'hui je pense à eux

mardi 2 septembre 2008

jazz is not dead / where pathway meet

"Sun Ra "lanquidity"


 
A bord de l'arkestra
à destination de l'automne
"where pathway meet" 

lundi 1 septembre 2008

Dany Cohn Bendit



Intervention de Dany Cohn Bendit aux journées d'été des verts 2008

Jazz is not dead, it just smells funny


résonne la musique jazz  
dans la plaine de la Villette


Du haut de la colline de Belleville 
jazz ce blog 
jusqu'à la fin de l'été