mardi 28 avril 2009

Bitty McLean - movin'on


Bitty Mclean "movin' on"


Le 19 mai
Propulsé par Sly & Robbie
la voix sucrée de McLean 
résonnera au  bataclan


lundi 27 avril 2009

Moissac 3/3


Le prophète Jérémie nous rappelle 
le rattachement de l'abbaye de Moissac à celle de Cluny.


jeudi 23 avril 2009

Six heures pour l'Europe des cultures


Europe Ecologie est heureuse 
de vous inviter à l'événement 
"6 heures pour l'Europe des cultures"
le dimanche 26 avril prochain à 14 heures 
à l'Odéon Théâtre de l'Europe à Paris

vendredi 17 avril 2009

Dub invaders

High tone crew sound system
+ disrupt
+ OBF sound system
au cabaret sauvage
le 17 avril

lundi 13 avril 2009

Le contrat écologiste pour l'Europe


Le programme d'Europe Ecologie : le Contrat Ecologiste pour l'Europe

Nous sommes au carrefour des crises. L'urgence est écologique, sociale, alimentaire, énergétique, économique et financière. Le système est à bout de souffle.

La conversion écologique de nos sociétés est la seule solution réaliste. L'espérance est dans le changement, à nous de le construire, à nous de le porter !

téléchargez le tract "10 bonnes raisons de voter Europe Ecologie"

téléchargez le Contrat Ecologiste pour l'Europe

 

vendredi 10 avril 2009

Fabian Almazan


Fabian Almazan

Epinay sur Seine
venus écouter Jose James
nous restons pour Terence Blanchard
bruyant et bavard 
le quintet s'ébroue
dans l'obscurité la trompette se retire
soporifique
le quartet prend le relais
dans l'obscurité le saxophone se retire
dynamique et pertinent
un trio surgit
il laisse apparaître un joyau 
le pianiste Fabian Almazan 

mardi 7 avril 2009

Nathan Davis - if

Nathan Davis "if"



Dans les années soixantes (1962-69) Nathan Davis séjourne à Paris et y enregistre cinq albums de post-bop: Peace treaty, happy girl, hip walk, rules of freedom et Nathan Davis live. 
En 1965 il remplace Wayne Shorter lors de la tournée européenne des jazz messengers. Art Blakey lui propose alors d'intégrer le groupe. Francis Wolf lui propose de le prendre sous contrat chez blue note. Mais rien n'y fait Nathan Davis refuse de retourner aux états-unis. C'est finalement Donald Byrd qui le convainc en lui proposant le poste de directeur du département Jazz de l'université de Pittsburgh.  
En 1971 et 72 il enregistre makatuka et in the house of the sixth sense pour le petit label segue records.
Enfin en 1976 il fonde son propre label: tomorow international sur lequel il enregistre  if, suite for martin luther king et faces of loves.
Les minuscules ressources financières de son label ont fait que l'album if n'a été pressé qu'à 1000 exemplaires et a fait les beaux jours des spéculateurs de tout poil.
Aujourd'hui universal sound remet sur la place publique cet album au groove irrésistible 
   

lundi 6 avril 2009

Son of a Bush

Archie Shepp "phat jam in Milano"

Propulsé par la rythmique 
d'Hamid Drake et Joe Fonda
Les cuivres 
d'Archie Shepp, Olivier Lake et  Cochemea Gastelum
discutent à bâtons rompus
de rap en beatbox 
dialogue avec tous
Napoleon Maddox 


Banlieues Bleues 4 avril 2009

samedi 4 avril 2009

D'une crise à l'autre

Oxmo Puccino "l'arme de paix"

D'une crise à l'autre
trente cinq années 
nous séparent 
de soixante quatorze
alors, comme d'autres
Oxmo regarde derrière

ceux qui disent "le temps c'est de l'argent"
sont dans l'erreur si on met les euros de coté, pas les heures

A notre âge déjà les traits tirés
a force de tirer des traits


Reste un mystère
"sur la route d'Amsterdam"
pas une note ne trouve sa place

vendredi 3 avril 2009

Collectif démocratie et libertés pour un Paris sans caméras de surveillance


Nous appelons les parisiennes et les parisiens à s’opposer à l’installation des caméras et

- à exiger le retrait d’un tel plan

- à exiger un débat public avec ensemble des habitants sur cette question

- à signer la pétition destinée au maire de Paris

Le gouvernement a annoncé le triplement du nombre de caméras sur les voies publiques et la Mairie de Paris approuve le « Plan 1000 caméras » de la Préfecture de Police, consistant à implanter 1226 caméras dans les rues et sur les places de notre ville.

Avec la multiplication des caméras, nous assistons à la mise en place d’un contrôle généralisé des individus, sans avoir aucune garantie sur l’utilisation des images enregistrées.

Les problèmes de sécurité mis en avant pour justifier ce plan de la préfecture ne trouveront pas de réponses avec des caméras. Les études existantes le montrent bien. Pire, les techniques numériques de surveillance sont de réelles menaces pour les libertés des personnes.

Aujourd’hui, la Mairie de Paris relaie cette dérive, après quelques réunions confidentielles de concertation sur les emplacements des caméras, sans même consulter les Parisiens sur le principe du recours à la vidéosurveillance.

Nous exigeons que la Mairie de Paris mette en œuvre la « transparence » et la « concertation » si souvent prônées. Ce plan de la préfecture a des objectifs flous et un coût exorbitant (85 millions d’Euros). Un débat sur les enjeux de la surveillance par caméras entre la Mairie de Paris et les citoyens est indispensable.

- Si vous pensez que, pour traiter ces problèmes, réels, de sécurité, l’argent des contribuables doit être investi dans une autre politique de prévention, de développement des relations humaines et de voisinage, en favorisant par exemple l’action des associations de quartier, culturelles, et sociales,

- Si vous pensez qu’il vaut la peine de se demander pourquoi, fondamentalement, il y a de l’insécurité, et de s’attaquer aux causes plutôt que de vouloir en étouffer les effets,

- Si vous pensez que cette question mérite un débat sur le fond entre les citoyens, au lieu d’être décidée de façon discrétionnaire sur un sujet aussi grave,

- Si, enfin, vous pensez que la Mairie de Paris n’a pas à appuyer la politique sécuritaire du gouvernement,

signez la pétition

jeudi 2 avril 2009

Que faire ? - Daniel Cohn Bendit

Daniel Cohn Bendit "que faire ?"

Un petit ouvrage de campagne
du porte parole des listes écologistes Européennes 
pour le scrutin du 7 juin 2009

"là où beaucoup voient les méfaits de "l'Europe", moi, démocrate européen, je reconnais les tares des compromis intergouvernementaux, bref une insuffisance d'Europe !"