mardi 7 avril 2009

Nathan Davis - if

Nathan Davis "if"



Dans les années soixantes (1962-69) Nathan Davis séjourne à Paris et y enregistre cinq albums de post-bop: Peace treaty, happy girl, hip walk, rules of freedom et Nathan Davis live. 
En 1965 il remplace Wayne Shorter lors de la tournée européenne des jazz messengers. Art Blakey lui propose alors d'intégrer le groupe. Francis Wolf lui propose de le prendre sous contrat chez blue note. Mais rien n'y fait Nathan Davis refuse de retourner aux états-unis. C'est finalement Donald Byrd qui le convainc en lui proposant le poste de directeur du département Jazz de l'université de Pittsburgh.  
En 1971 et 72 il enregistre makatuka et in the house of the sixth sense pour le petit label segue records.
Enfin en 1976 il fonde son propre label: tomorow international sur lequel il enregistre  if, suite for martin luther king et faces of loves.
Les minuscules ressources financières de son label ont fait que l'album if n'a été pressé qu'à 1000 exemplaires et a fait les beaux jours des spéculateurs de tout poil.
Aujourd'hui universal sound remet sur la place publique cet album au groove irrésistible 
   

3 commentaires:

NujazzSpirit a dit…

merci pour ce résumé.. j'en sais plus désormais sur cet artiste!

Très sympa le blog:)

ital corner a dit…

J'ai découvert ce saxophoniste à la faveur de cette réédition, encore une fois merci Universal Sound.
L'album est véritablement enthousiasmant.

lepb a dit…

merci pour cette remise à jour d'un artiste un peu oublié des circuits et pourtant si groovy et si entraînant !